Prema Chummun aimait elle-même récupérer sa fille à l’école. Cependant, le mercredi 6 juin, son unique enfant a été projetée sur l’asphalte lorsqu’elle a perdu l’équilibre à la hauteur de Venus.
En épluchant des images CCTV, la police a conclu que l’accident s’est produit lorsque la mère a heurté un trottoir. L’enfant a été projetée sous les roues d’un camion qui roulait à côté.

Elle venait de faire l’acquisition de son scooter. Prema Chummun voulait gagner du temps quand elle irait récupérer sa fille à la sortie de l’école. Cependant, mercredi, alors qu’elle revenait de l’école de la petite Jhanvi Chummun, elle aurait heurté le trottoir. Si elle s’en est sortie, sa fille n’a pas eu cette chance. Elle est décédée sur le coup.

La police examine les images CCTV afin de comprendre dans quelles circonstances cet accident s’est produit. Prema Chummun, 31 ans et domiciliée à Pailles, était à bord d’un scooter de moins de 50 CC avec sa fille, mercredi après-midi. Elles se dirigeaient vers Bell- Village.

Devant la trentenaire, le camion conduit par Satish Jeebun, 59 ans et habitant Curepipe. Le poids lourd allait également en direction de Bell-Village. La circulation à l’heure de pointe avançait au ralenti. Prema Chummun aurait doublé deux motos, qui se trouvaient devant elle, pour se rabattre sur la gauche.

Elle aurait essayé de doubler le poids lourd. Mais son deux-roues aurait heurté le trottoir, où des travaux de rénovation étaient en cours. La trentenaire aurait perdu l’équilibre et aurait été projetée sur le trottoir. Sa fille Jhanvi a, elle, atterri sur l’asphalte. La roue gauche du camion n’a pu éviter la petite, qui est morte sur le coup.

Interrogé, le chauffeur Satish Jeebun a expliqué qu’il n’a rien vu. C’est son aide-chauffeur qui aurait aperçu, dans le rétroviseur gauche, qu’une moto s’était renversée. Il a alerté Satish Jeebun, qui a à son tour appliqué les freins. C’est quand il est sorti du camion que le chauffeur s’est rendu compte de la gravité de l’accident.

Entre-temps, une foule hostile s’était massée. Un véhicule de la police, qui passait dans les parages au moment de l’accident, a alors conduit le chauffeur au poste de police.

Satish Jeebun a été traduit devant la cour de Port-Louis, hier, pour homicide involontaire. Il a retrouvé la liberté conditionnelle après avoir fourni une caution de Rs 25 000. Le dossier sera soumis au bureau du DPP pour décider s’il y a matière à poursuite contre le chauffeur du poids lourd.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts