Le CEO de Betamax, Veekram Bhunjun, s’était tourné vers le Singapore International Arbitration Center (SIAC) sur la résiliation de son contrat par le gouvernement Lepep. Il a obtenu gain de cause, ce mardi 6 juin.
Veekram Bhunjun

En avril 2016, le directeur de Betamax porta l’affaire devant la SIAC. L’arbitrage débuta en août de la même année. 

L'Etat mauricien vient d'être condamné par le tribunal d’arbitrage singapourien à payer Rs 5 milliards à Veekram Bhunjun.

D'après nos renseignements, s’ajoute à cette somme des intérêts sur les deux ans et demi depuis la résiliation du contrat de cette compagnie chargée de transporter les produits pétroliers de la raffinerie de Mangalore en Inde, vers Port-Louis.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations