Énième fille mère victime. Une mère a porté plainte à la CDU. Sa fille de 16 ans, enceinte de 7 mois, a accouché prématurément, la semaine dernière, après avoir été battue par son concubin.

La mère, âgée de 38 ans, a été témoin de la scène. La victime n’a pas porté plainte car elle dit aimer son mari agresseur, âgé de 21 ans, et par peur de représailles. Samedi, elle est retournée chez lui. La mère nous explique :

Le bébé a été transféré de l’hôpital Jeetoo à celui de Rose-Belle. Ma fille ne réalise pas la gravité de la situation.

Elle explique que, mercredi, une dispute a éclaté entre les deux conjoints. L’homme se serait mis en colère et aurait poussé l’adolescente au sol.

Il a commencé à l’étrangler. Mon enfant se débattait, elle aurait pu mourir.

Constatant l’état de la future mère de son enfant, le jeune homme aurait pris la fuite, la laissant au sol.

Je l’ai aidée à se relever. Peu après, elle a commencé à avoir des contractions. Elle était paniquée, nous n’avions rien prévu encore.

Transportée à l’hôpital Jeetoo, la jeune femme a accouché prématurément. Son bébé, qui a une malformation congénitale, a été placé en observation avant d’être transféré à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle. Il doit subir une opération.

Alors que la jeune femme était à l’hôpital, la trentenaire a informé le personnel soignant que le père de l’enfant l’avait frappée. Mais la mère aurait appris que le cas n’avait pas été référé à la police.

Ene koté mo tifi p dire mwa li kontan ca dimoune la, lot koté mo kone caractère ca garçon la. Monn demande mo tifi ré vinn vive avec mwa.

Nous avons essayé d’avoir la version de la jeune mère. Mais cette dernière n’a pas souhaité nous parler, nous enjoignant de ne pas prêter attention à ce que dit sa mère.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts