Frais d’annulation des vols, transport des passagers, réservation des hôtels,… La grève déguisée des pilotes a engendré une note salée pour Air Mauritius.

L’annulation des vols d’Air Mauritius (MK) a occasionné des pertes conséquentes pour la compagnie. Face à la presse hier, Somas Appavou, le CEO, a révélé que selon les calculs de la compagnie nationale d’aviation, il y a eu “Rs 120 millions de pertes pour les trois jours de blocage et de l’attitude de grève”.

Sollicité, un professionnel de l’aviation, qui a voulu garder l’anonymat, explique les frais encourus pour ces trois jours:

Il faut compter les transports dépêchés sur place pour véhiculer les passagers dans des hôtels et les réservations y relatives. Tout cela coûte très cher, que ce soit à Maurice ou à l'étranger.

Notre interlocuteur souligne qu’un embarquement annulé de 300 passagers coûte 600 euros (Rs 24 000) par personne, ce qui revient à environ Rs 7,2 millions. Et réserver des hôtels à la dernière minute fait également grimper la facture, les réservations étant difficiles à obtenir.

Par ailleurs, le CEO d’Air Mauritius a annoncé la réintégration du commandant Frédéric Gébert, après que le contrat de ce dernier a été résilié par le board de MK. Somas Appavou s’est dit satisfait:

Le bon sens a primé. Ce dénouement intervient à la suite d’un travail sans relâche des capitaines Pramil Banymandhub, Salim Toorabally et François Marion, qui ont su trouver une solution.

Quid des deux autres commandants ? Somas Appavou les invite à soumettre leur doléance au conseil d’administration. Suivant cela, “le board décidera de la marche à suivre”.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations