Le Conseil des ministres a donné son aval, ce jeudi 8 mars, pour que les procédures légales soient enclenchées afin de destituer la chef de l'État Ameenah Gurib-Fakim, qui est au centre d'une polémique dans le cadre de l'affaire Platinum Card.
Ameenah Gurib-Fakim

Cette affaire a débouché sur une crise au sommet de l'Etat : le gouvernement souhaite le départ de la présidente, mais cette dernière semble déterminée à rester à son poste en affirmant qu'elle n'a rien à se reprocher.

Si la forme de cette destitution reste à être peaufinée par l’équipe légale du gouvernement, sur le fond, le Cabinet est unanime sur la nécessité d'enclencher des procédures légales.

Plus tôt dans la journée, le ministre mentor sir Anerood Jugnauth (SAJ) et la présidente se sont rencontrés en tête-à-tête à la State House, ce jeudi. Toute porte à croire que SAJ a tenté, une dernière fois, de convaincre la localtaire de la State House de démissionner de son propre gré mais que celle-ci aurait encore une fois refusé.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations