On commence à y voir un peu plus clair sur les deux cas de dopage au sein de l’écurie Rousset. Si l’enquête suit toujours son cours dans le cas de Maxamore, elle avance à grands pas dans celui d’Aspara. Surtout avec l’arrestation du palefrenier Lavish Lallbeeharry, vendredi 1er juin.
Lavish Lallbeeharry

La police des jeux se garde de divulguer la teneur de la déposition faite par Lavish Lallbeeharry, un habitant de Tranquebar. Ce dernier, qui répond d’une charge provisoire de cheating, est passé aux aveux.

Détenu à Alcatraz, le jeune homme de 24 ans aurait expliqué avec moult détails comment le stéroïde anabolisant, le stanozolol, a été transmis au cheval Aspara. Il aurait notamment avoué aux enquêteurs :

Finn pik souval la so 2 lipieds devant.

Lavish Lallbeeharry a également dénoncé ses présumés complices, ceux qui lui auraient fourni des seringues ainsi que le produit dopant.

Sur la base d’informations fournies par le palefrenier, trois autres personnes sont interrogées, dont deux seront, par la suite, placées en detention. À savoir Arshad Joomun, un habitant de la capitale, et Rishiraj Dauhoo, un policier attaché à la VIPSU et posté à la Clarisse House.

Lavish Lallbeeharry reste, lui, en détention.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations