Mary Ragoobar, une Mauricienne de 46 ans établie en Angleterre depuis quinze ans, ainsi que deux de ses trois fils, n’ont plus donné signe de vie depuis l’explosion d’un immeuble à Leicester, dans la soirée du dimanche 25 février.
Scooty, Sean, Mary et Shane.

Les autorités britanniques pensent qu’ils font partie des cinq personnes décédées dans l’explosion. C’est ce que rapporte le Mirror.

Au dire de Krishna Rungen, le frère de Mary Ragoobar, cette dernière, ses trois fils et la petite amie de Shane, Leah Reek, se trouvaient à l’intérieur de l’appartement lorsque l’explosion s’est produite. Ils regardaient la télé.

Shane et sa petite amie Leah Reek.

Le père de famille, José Ragoobar, se trouvait, en revanche, au travail. Celui-ci travaillait comme nettoyeur (cleaner), tout comme son épouse.

C’est Scooty, le plus jeune fils de sa soeur, âgé de 15 ans, qui lui a raconté ce qui s’est passé. Il a pu être sauvé des décombres et a été conduit à l’hôpital.

Cela fait quatre ans que les Ragoobar avaient emmenagé dans cet appartement, à Leicester. Selon le propriétaire, il s’agit d’“une belle famille et de très bons locataires”.

Les recherches se poursuivent.

À ce stade, la police n’écarte pas l’hypothèse qu’il y ait d’autres victimes. Les recherches se poursuivent.

Cette explosion est-elle un acte terroriste ? Les autorités britanniques ne peuvent le dire pour le moment. Expliquant que cela prendra quelques jours pour qu’elles puissent se prononcer.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations