Après les femmes, aux hommes d’être “Fair and Handsome”. La publicité vantant les mérites de ce produit blanchissant fait polémique depuis sa publication. Faut-il avoir un teint clair pour plaire ?

La polémique enfle. Cela a commencé en Inde. Ce qui dérange : le message véhiculé. Faut-il être fair pour être beau ? Quel est ce produit et comment réagissent les Mauriciens ?

Selon l'entreprise qui importe Fair and Handsome, cela fait deux ans que le produit est commercialisé dans les supermarchés à Maurice. Chez le distributeur il peut être acheté à Rs 75.

L’industrie des produits pour blanchir la peau est évaluée à $450 millions (Rs 15,5 milliards) en Inde. Cependant, leur utilisation et la publicité pour vanter leurs mérites y sont sujets à des controverses depuis plusieurs années déjà.

Dans un reportage qui date de juin 2012, la BBC avance que dans le sud de l’Inde, ces produits détrônent le Coca-Cola.

En 2015, l'entreprise qui les commercialise avait même dû enlever ses publicités dans la Grande péninsule. La raison ? Publicité mensongère. En effet, un étudiant avait poursuivi la compagnie parce qu’après utilisation de la crème, il n’avait remarqué aucune différence au niveau de la couleur de sa peau.

À Maurice aussi, les garçons trouvent cette publicité dégradante. Christophe, un jeune de 25 ans, nous déclare :

Kan eski zot pou comprend ki Michael Jackson ti vinn vilain ?

Il fait référence aux produits pour banchir la peau utilisés par le chanteur. Mais au-delà de ça, Christophe soutient que la mentalité qui engendre ce genre de produits et de publicité est archaïque.

Li pareil kouma Fair and Lovely pou bann tifi. Zot p encore kwar kan vinn clair, ca v dire vinn zoli...

Pour Ashish, ce qui est encore plus grave que d’insinuer que les hommes de teint clair sont plus beaux… c’est l’insinuation qu’ils ne sont pas des hommes du tout.

Mo trouve bann mots zot servi pou mette en avant produit la bien inapproprié. Real men ? Mo pas bizin ca pou prouver ki mo ene vrai zom.

Et d’ajouter :

Li vraiment décevant ki en 2017 encore ena ca kalité publicité la. Après, eski ca v dire ki si mo la peau pas clair, mo pas kav zoli ?

Quid des filles ? Sheila, une jeune femme de 28 ans, nous confie :

Moi, je ne regarde pas la couleur pour être honnête, c’est une question de feeling...

YOUR REACTION?

Facebook Conversations