Elle voulait faire la différence. Dire ce qui lui tient à coeur.
Khadeejah Hullemuth devant le bureau et la résidence officielle du Premier ministre britannique, le 10 Downing Street.

Pour se faire entendre, quoi de mieux que la politique. Ainsi, à 11 ans, pendant que beaucoup jouaient encore aux poupées ou s’intéressaient aux stars de cinéma, Khadeejah Hullemuth a fait ses premiers pas dans l’arène politique.

J’ai débuté en tant qu’activiste au Surrey Heath Youth Council à 11 ans. À 13 ans, après avoir mené campagne, et cela équipée d’un manifeste, j’ai été élue au Uk Youth Parliament.

Ce poste, Khadeejah Hullemuth, aujourd’hui âgée de 16 ans, avoue qu’il n’est pas toujours facile. D’autant plus qu’elle est étudiante. Toutefois, avec détermination et une bonne organisation, l’ado parvient à mener ses études et endosser ses responsabilités de front.

J’ai toujours été une personne consciencieuse. Donc, j’établis mon propre emploi du temps. Par exemple, si j’ai une réunion dans l’après-midi, pendant que tout le monde déjeune, je vais à la bibliothèque faire mes devoirs, car l’école est une priorité.

Maintenant que son rêve d’être une voix pour les jeunes en Angleterre, s’est réalisé, Khadeejah inspire à voir un Youth Parliament dans son île natale. Car même si elle a quitté le pays à l’âge d’un an, elle le chérit de tout son coeur.

Je veux vraiment qu’il puisse avoir la même chose à Maurice afin que les jeunes aient la possibilité de donner leurs avis et leurs idées.

Et si cela tarde à se mettre en place, Khadeejah encourage les jeunes mauriciens à se faire entendre malgré tout.

Exprimez-vous et faites-vous représenter ! Contactez les politiciens locaux, s’il y a quelque chose que vous voulez faire ressortir, car l’avenir de votre pays est aussi le vôtre ! Ne restez pas assis à regarder les choses arriver.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts