Depuis environ une semaine, Abdoollah Earally n’agit pas uniquement comme consultant de la rédaction au sein de la MBC, mais aussi comme un directeur de l’information.
Abdoollah Earally

D'après nos renseignements, il anime une partie du briefing du matin et propose des idées aux journalistes.

Au départ, Abdoollah Earally était présenté comme un consultant pour surtout assurer la formation des journalistes. Cependant, en ce qui concerne le briefing et les sujets à traiter, cela incombe au responsable du jour.

Après l’avoir vu prendre les devants lors de cette réunion, des journalistes voient déjà en lui le futur directeur de l’information. Des journalistes soutiennent qu’il est venu avec un projet mais qu’ils connaissent déjà les idées avancées par lui. Ceux qui nous ont contactés affirme :

C’est comme si on nous a imposé quelqu’un.

Interrogé, Mekraj Baldowa, le directeur général de la MBC, explique qu’Abdoollah Earally a été présenté à la rédaction avec un cahier des charges bien défini.

Mais comme on le sait très bien, n’importe quelle nomination ne peut pas plaire à tout le monde.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations