Avez-vous remarqué que la quantité de poulet sur le marché se déplume à vue d’oeil ? C’est le constat de plusieurs revendeurs, aussi bien du côté de la capitale que de Curepipe.

Selon eux, la demande a doublé voire triplé au fil des dernières semaines. Goolam Fakeera, un vendeur, nous déclare :

On ne s’explique pas cette demande accrue de poulet.

Il témoigne qu’en week-end, le stock de volaille s’épuise encore plus vite.

Auparavant, les samedis, jusqu’à 15 heures, on avait encore du poulet frais. Mais à présent, dès 13 heures, tout est fini. Les dimanches, dès 10 heures, nous n’avons plus rien à vendre.

Selon lui, ce qui pourrait expliquer ce phénomène, ce sont les éclairs qui sont tombés sur le pays avec les gros orages de février.

Les poules ont été pétrifiées et beaucoup sont mortes de frayeur…

Des revendeurs demandent davantage de poulets à leur fournisseur, mais la situation ne s’améliore guère.

Sollicité, Thierry de Spéville, General Manager d’Avipro, confie que sa compagnie essaie de trouver une solution pour pallier ce problème.

Avipro répond actuellement parfaitement à la demande de sa clientèle traditionnelle. Cependant, nous avons noté une demande inhabituelle des marchands, ce qui indique un manque sur ce segment. Nous faisons tout notre possible pour aider à compenser ce manque.

En espérant qu’une solution soit vite trouvée.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts