La mélancholie est à son paroxysme chez la famille de Roshan à Quatre-Bornes. Ce dernier a acquis une certaine notoriété dans la localité car il se drogue tous les jours et, qui plus est, ça lui arrive de le faire ouvertement.
Roshan

Ses parents ont essayé de le convaincre de suivre une cure de désintoxication mais Roshan, 28 ans, oscille entre la raison et la dépendance.

En outre, il s'est passé un événement dans la soirée du vendredi 15 decembre, qui l'a finalement sorti de sa torpeur émotionnelle. Roshan raconte:

Vendredi soir mwa ek mo bann camarades ti p fume ene synthé dans ene camarade so lakaz. Nous tou noun KO ek noun dormi enplace...Ene sel kout mo sommeil in cassé ek mo ti p senti ene désir sexuel mari fort pou mo camarade zom ki ti allonger à côté mwa. Monn maille li serré mais linn lévé ene sel kout ek linn donne mwa ene calotte.

Roshan

Roshan ne baissera pas les bras pour autant. Consumé par ce désire homosexuel, il tente la même chose avec un autre ami qui dormait dans une chambre adjacente. Il poursuit:

Ca camarade la in batte mwa kout savatte...lerla zot in mette mwa dehors. Mo ti pou content demande zot excuse. Ca in faire mwa réaliser ki la drogue pas bon...

Roshan peut enfin rejoindre le monde réel car il a finalement le courage de dire non à cette drogue de synthèse qui fait des ravages presque indicibles dans notre société.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations