Ils sont terrorisés.

Plusieurs jeunes aspirants médecins en internat dans un hôpital public ne veulent plus se rendre sur leur lieu de travail.

La raison ? Un gynécologue qui ne cesse de les malmener jusqu’à les faire pleurer.

Cette semaine-ci, il leur aurait interdit de se rendre en salle pendant quatre jours.

Une jeune femme a fini par craquer et a remis sa lettre de démission. Mais celle-ci n’a pas été acceptée.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations