Ils ont attendu toute une journée, mardi 9 janvier, pour pouvoir toucher l’allocation de Rs 175. En vain.

En effet, la centaine d’habitants de Tranquebar, notamment de Camp-Madeleine et Camp-Manna, dont la maison a été détruite lors des grosses pluies, a été informée en fin de journée par des policiers qu’il fallait repasser le lendemain, à 9 heures. Ce qui a déclenché leur colère.

La tension est montée d’un cran devant le poste de police de Pope Hennessy. Le lendemain, c’est à 11 heures que les habitants de Tranquebar ont enfin eu les Rs 175 allouées pour mauvais temps. Maïta Lasern, une mère de trois garçons, dont deux mineurs, âgés de 15 et 7 ans, ne sait plus à quel saint se vouer.

Rs 175 par dimoune, ki gagner ar ca ? Ene sachet dilait ek ene la-paille dithé. Zenfant bizin al l'école, péna manzé, linz in trempé, tou zafer in gaté. Cahier l'école in gagne délo. Kouma pou faire ?

Et d'ajouter :

Mo garçon 7 ans in bizin mette plastic dans so lipied pou li al l'école.

À Camp-Manna, plus de 150 maisons ont été inondées. Un habitant nous confie :

Matelas in trempé, l'armoir in défoncé, rasion in al dans délo.

Voir la vidéo :

Inondations et indemnisation: La station de Pope Hennessy toujours pris d'assaut

Ceux qui affirment avoir été affectés par les récentes grosses pluies demandent réparation. Depuis lundi matin des familles affectées par les averses sont ici pour les formalités d'usage afin de bénéficier de l'aide de l'état. Lisez l'article : http://bit.ly/2mm377q

Posted by Inside News on Wednesday, January 10, 2018

YOUR REACTION?

Facebook Conversations