Chandee Gonnoo a été retrouvée avec des blessures au cou et à la tête. Selon nos recoupements, ce serait un vol qui aurait mal tourné.

Antivol forcé, armoire défoncée et du sang partout dans la chambre… c’est la sinistre découverte qu’ont faite les autorités, hier soir, jeudi 15 février, à Cottage.

Le corps de Chandeemooniah Gonnoo, 68 ans, aussi connue comme Chandee, a été retrouvé avec des blessures au cou et à la tête. D'après nos renseignements, la sexagénaire aurait été victime d’un vol qui aurait mal tourné.

La police et les membres du SOCO ont eu fort à faire, hier soir, sur les lieux de l’incident. Les esprits se sont vite échauffés car ce n’est pas le seul vol qui aurait été commis dans la localité. La fille de la victime nous raconte :

Mo pas ti p comprend kifer li pas ti p décroche téléphone azordi.

En effet, mère et fille avaient l’habitude de se parler au téléphone tous les jours. Cela faisait sept ans que la victime avait emménagé dans cette maison à Cottage.

Si mo pa ti téléphoner azordi, personne pas ti pou koner kinn arrive mo mama.

Inquiète, la jeune femme aurait contacté sa tante qui habite non loin. C’est le fils de cette dernière qui est parti s’enquérir de la situation chez Chandee Gonnoo. Il aurait été le premier sur la scène du crime selon les voisins.

Un autre voisin, Ajay Doongoor, devait nous confier que c’est lui qui a alerté les autorités par la suite. Il nous explique :

Deux fois voleur in passe dans madame la so lakaz. Li ti vive tousel ek mo ti kone li bien.

Et d’ajouter que son domicile aussi a reçu la visite de voleurs à deux reprises dans le passé.

La police a eu du mal à maîtriser la foule présente sur les lieux de l’incident. La plupart des voisins ne se sentent plus en sécurité, suivant ce crime. Ils demandent que les autorités fassent le nécessaire pour résoudre cette affaire au plus vite.

Voir le témoignage d'un voisin :

YOUR REACTION?

Facebook Conversations