Bien que les autorités mauriciennes se veuillent rassurantes, les questions fusent sur le coronavirus, surtout que le dernier bilan fait état de 127 070 cas de contamination recensés dans 115 pays et territoires depuis décembre, dont 4 687 décès. Quels sont les risques de contracter le virus et comment se transmet-il ? Quels sont les symptômes de la maladie ? Voici 15 réponses à vos questions.

YOUR REACTION?

1. Qu’est-ce que la COVID-19 ?

C’est une maladie infectieuse causée par le coronavirus SRAS-CoV-2 apparu en Chine en décembre dernier et qui se répand actuellement à l’échelle planétaire.

2. Comment se transmet le virus ?

Le SRAS-CoV-2 se transmet d’une personne à l’autre par le biais des gouttelettes expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne infectée tousse, éternue ou postillonne.

3. Quels sont les risques de contracter le virus ?

À l’heure actuelle, le gouvernement mauricien évalue le risque comme étant moyen, mais affirme que la situation peut changer soudainement.

4. Quels sont les symptômes de la maladie ?

Les mêmes que la plupart des cas de grippe saisonnière : de la fatigue, de la fièvre, de la toux, des douleurs musculaires, un essoufflement et des difficultés respiratoires.

Certaines personnes ont aussi une congestion nasale, des maux de gorge ou une diarrhée.

5. Peut-il y avoir des complications ?

Le virus est bénin dans environ 80 % des cas, et les personnes infectées présentent des symptômes qui ressemblent à ceux de la grippe. Elles guérissent sans traitement particulier.

Environ une personne sur cinq a cependant des symptômes qui nécessitent une hospitalisation.

Dans les cas les plus graves, l'infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale, et même la mort.

6. Quelles sont les personnes les plus à risque ?

Habituellement, les effets de ce type de virus sont plus graves chez les personnes les plus fragiles, comme les jeunes enfants et les personnes âgées.

Or, pour une raison encore mal expliquée, les enfants développent peu de symptômes lorsqu’ils sont infectés par le coronavirus.

Ce sont donc les personnes âgées, et particulièrement celles qui sont fragilisées par d’autres maladies chroniques (hypertension artérielle, problèmes cardiaques ou diabète), qui présentent des symptômes graves.

7. Puis-je attraper le virus d’une personne qui ne présente aucun symptôme ?

Comme le virus se propage principalement par les gouttelettes respiratoires expulsées par les personnes qui toussent, le risque de le contracter au contact d’une personne qui ne présente aucun symptôme reste faible.

Cependant, comme certaines personnes ne présentent que des symptômes discrets, elles peuvent quand même transmettre le virus par le biais d’une toux légère.

8. Combien de temps dure la période d’incubation ?

La période d’incubation est le temps qui s’écoule entre l’infection et l’apparition des symptômes de la maladie. Les autorités sanitaires estiment, dans l’état des connaissances, que la période d’incubation de la COVID-19 dure de 1 à 14 jours.

9. Les masques peuvent-ils me protéger ?

Les mains demeurent, même avec un masque, les principaux moyens de contamination. L’Organisation mondiale de la santé affirme que seules les personnes qui présentent des symptômes respiratoires (fièvre et toux) et les gens qui s’occupent des patients doivent porter un masque.

10. Quelles sont les règles à suivre pour prévenir une infection ?

Se laver les mains régulièrement pendant au moins 20 secondes avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. C’est le meilleur moyen de tuer le virus s’il est présent sur vos mains.

Éviter les contacts étroits avec toute personne présentant des symptômes de maladie respiratoire tels que la toux et les éternuements.

Il faut garder une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes qui toussent ou qui éternuent pour ne pas être en contact avec les petites gouttelettes qui peuvent contenir le virus.

Lorsque vous toussez ou éternuez, vous devez également vous couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude. Si vous vous mouchez, jetez immédiatement le mouchoir.

Il faut aussi éviter de vous toucher les yeux, le nez et la bouche. Les mains sont continuellement en contact avec plusieurs surfaces qui peuvent être contaminées par le virus. Elles représentent donc la meilleure façon pour le virus d’entrer dans votre organisme.

Ces règles de base pour contenir l’infection doivent également être suivies par les enfants.

11. Combien de temps le virus peut-il survivre sur une surface ?

Selon les derniers travaux publiés, le nouveau coronavirus pourrait survivre de trois heures à une douzaine d'heures, dépendamment de certains facteurs comme le type de surface, la température ou l’humidité ambiante.

12. Puis-je être contaminé par des colis livrés chez moi ?

Il y a peu de risque d’être infecté par contact avec un colis qui a été déplacé et exposé à différentes conditions et températures.

13. Que dois-je faire si je pense avoir le virus ?

Si vous revenez d’un voyage à l’étranger et que vous présentez des symptômes de fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires, les autorités de santé publique vous demandent de communiquer avec elles. Ceux qui pensent avoir été en contact avec des personnes infectées peuvent aussi contacter les autorités. L’intervenant vous posera des questions sur votre état, sur votre voyage, et discutera avec vous de la marche à suivre.

14. Mon animal domestique peut-il me transmettre le virus ?

Pour le moment, aucune donnée scientifique ne montre que les chiens ou les chats peuvent être infectés — ou transmettre — le virus.

15. Lorsqu’une personne guérit de la COVID-19, peut-elle l’attraper de nouveau ?

Il est trop tôt pour l'établir. Jusqu'à tout récemment, les autorités sanitaires pensaient que non; qu'une personne infectée avait développé des anticorps contre la maladie, et qu'elle était immunisée. Or, le séquençage de l'ADN du virus réalisé sur des patients allemands montre qu'il a subi trois mutations qui le distinguent du premier virus séquencé en Chine.

Ces informations tendent à montrer que le virus est capable, un peu comme l'influenza, de muter assez rapidement. Les mutations pourraient permettre au virus de déjouer le système immunitaire d'une personne qui a déjà été infectée.

Facebook Conversations




Latest Posts