Sudhir Sesungkur n’en est pas à sa première frasque. Des casseroles, il en traîne à la pelle. Ce, avant même qu’il ne succède à Roshi Bhadain comme ministre des Services financiers, le 24 janvier 2017.
Sudhir Sesungkur

Si ce n’est pas lui, c’est son fils, son ancien partenaire d’affaires, son proche collaborateur, voire son chien qui le propulsent, bien malgré lui, sous le feu des projecteurs. Quatre mois à peine après le raz-de-marée de Lepep aux élections générales de 2014, Sudhir Sesungkur se démarque du lot des néophytes qui font leur entrée au Parlement. Pour de mauvaises raisons.

Udaysingh Taukoordass, son ancien partenaire d’affaires au sein de la firme Mazars, porte plainte à la police contre le député du no 10 (Montagne-Blanche/Grande-Rivière-Sud-Est) et la femme de celui-ci, et mène une action en justice pour détournement de fonds. Il leur réclame Rs 32 millions de dommages.

Le 3 juin 2017, son fils, amateur de drift, se propulse sur le devant de la scène. Sohail Sesungkur, au volant d’une BMW, entre en collision avec un taxi, à Sodnac. Le chauffeur du taxi, Yaseer Kardaree, accuse le fils du ministre de l’avoir agressé après l’accident.

Le 10 juin 2017, son proche collaborateur, Ganesh Niko, est arrêté par des hommes de la CID de Moka, pour l’agression d’un policier posté devant la maison du ministre Sesungkur, la veille.

En septembre 2017, Jeetendrasingh Seedhyan dépose une plainte à la commission anticorruption contre Sudhir Sesungkur, pour using office for gratification. Le plaignant est le mari de Pamela Seedhyan, une habitante de Trou-d’Eau-Douce, qui, auparavant, a porté des allégations de harcèlement sexuel à l’encontre du ministre des Services financiers.

Le 17 décembre 2017, vers 5 heures du matin, nouvelle frasque de son fils. L’Audi grise que conduit Sohail Sesungkur termine sa course dans un buisson, à Mare-aux-Vacoas. L’accident est cependant rapporté au poste de police de Vacoas le lendemain, à 11 h 33.

>

Le 24 février dernier, toujours aux petites heures du matin, le même Sohail Sesungkur est à bord de la même Audi grise lorsque celle-ci fait une sortie de route pour heurter un pylône en bois, sur la route principale à Belle-Rose, en direction de St-Jean. Sohail Sesungkur est testé positif à l’alcootest.

Cerise sur le gâteau, même son chien lui fait des misères. En 2012, un garçon est mordu par son animal de compagnie. Heureusement pour le ministre, la charge d’allowing dog to stray, retenue contre lui, est rayée en cour de Moka le 17 mai 2017. La victime a indiqué que l’affaire traîne trop en longueur et que cela affecte ses études.

Et l’on ne parle pas des problèmes que connaît le secteur dont il est le ministre, les Services financiers, qui passe par des déconvenues entre le rapport de l’Eastern and Southern African Anti-Money Laundering Group sur la lutte contre le blanchiment et la classification (revue) de Maurice comme juridiction à risque en Inde. Même si le pays se démène pour s’en sortir…

Et finalement, le 22 juillet 2018, Rasesh Ramprosand, un cameraman, accuse le ministre de l’avoir giflé à deux reprises lors d’un mariage, à Sébastopol.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts