Dire bonjour peut s’avérer être source d’ennuis pour celui qui le prononce. Joseph, 34 ans, en sait quelque chose.

Dimanche 24 février, Joseph était devant sa maison à Grand-Bois et a adressé un “bonjour” à un ami sur le service de messagerie WhatsApp. Une jeune femme a cru qu’il lui faisait la cour et a prévenu ses proches. Joseph a été tabassé et a reçu un coup de brique sur la tête. Il raconte :

Je me suis assis sur le bord du trottoir. Je consultais ma page Facebook et WhatsApp. J’ai vu qu’un ami était connecté sur WhatsApp. Je lui ai d’abord envoyé un message pour lui dire bonjour. Il a mis du temps à me répondre. J’ai alors enregistré une messagerie vocale pour l’envoyer. Monn dire li bonjour ki manière.

Au même moment, une jeune femme passait à côté de lui.

J’avais la tête baissée et les yeux rivés sur mon cellulaire. Je n’avais pas remarqué sa présence. Elle doit avoir la vingtaine. Je l’ai juste entendu parler. Linn dire mwa ki to p dire mwa bonjour ! To faire galant ar mwa ?

Il lui a alors rétorqué que cela ne s’adressait pas à elle. Mais les explications n’ont pas suffi. Dans la seconde qui a suivi, elle a ajouté :

Atann mo appelle mo papa pou casse to liki.

Elle a ensuite préssé le pas. Quelques minutes plus tard, Joseph a entendu le bruit d’un véhicule s’approchant à vive allure.

Mo ti encore lor bord trottoir, monn trouve ene loto fonce lor mwa. Monn lévé sinon li ti pou kraz mo lipied. Linn pez ene kout frein sec.

Un homme en est descendu, muni d’un sabre.

Li dire mwa ki to prend nissa.

Une nouvelle fois, Joseph tente d’expliquer qu’il n’a fait que dire bonjour à un ami.

Monn prend mo portable pou montrer li mais li pann d’accord même. Linn menace mwa ar sabre la. ‘Mo pou coupe twa, mo pou touy twa’.

C’était peine perdue de raisonner l’individu. Seule option : prendre la fuite.

Monn bour dans direction mo lakaz. Linn essaye bez mwa ene kout sabre, mais monn réssi éviter. Boug la so garçon ek femme la in sorti dans loto. Femme la in donne mwa ene kout poing.

Alors que Joseph s’apprêtait à franchir le portail le menant dans sa cour, il a recu un coup.

Garçon la in prend ene la moitié block, linn tappe lor mo la tête par derrière. Mo mama in vini zot in pousse li. Linn tombé.

Malgré sa blessure, Joseph est parvenu à rentrer chez lui avec sa mère. Les deux hommes sont repartis. Saignant de la tête, il s’est rendu à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, où on lui a posé un pansement à la tête avant de l’autoriser à regagner son domicile. Joseph a consigné une déposition contre ses agresseurs au poste de police de Camp-Diable.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts