Aurélie, une habitante de Pointe-aux-Sables, est provisoirement accusée d’avortement.

Cette jeune femme de 31 ans, qui en était à six mois de grossesse, aurait ingurgité deux comprimés abortifs. Elle en aurait inséré deux autres dans son vagin. Le bébé n’a pas survécu. La police a été informée et une enquête a été initiée.

Tout remonte au jeudi 6 juin. Il est 6 heures quand Jessica arrive à l’hôpital, se plaignant de douleurs intenses. En l’examinant, un médecin découvre deux comprimés dans son vagin. Interrogée, la jeune femme aurait avoué avoir ingurgité deux comprimés abortifs et en avoir inséré deux autres dans son vagin. 

Vers 13 heures, Jessica accouche. Malgré toutes les précautions prises par l’hôpital pour sauver le bébé, ce dernier n’a pas survécu. L’affaire a été signalée au poste de police de Pointe-aux-Sables le même jour. Les enquêteurs n’ont pas pu mettre la main sur les deux comprimés trouvés dans le vagin de la jeune femme car le médecin les aurait jetés à la poubelle. Une enquête est en cours. 

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts