Jean François D., un homme âgé de 59 ans, se retrouve en fâcheuse posture. En l’espace d’une journée, soit le lundi 15 février, trois plaintes ont été déposées contre lui. Cet habitant de Grand-Baie, décrit comme un pervers, s’est fait appréhender le jour même pour acte indécent en public et vagabondage.

YOUR REACTION?

Les faits remontent à quelques jours seulement, mais ce n’est que le lundi 15 février que les victimes se sont rendues à la police. Une dame travaillant à Grand-Baie La Croisette a expliqué aux policiers que, le 8 février dernier, alors qu’elle était sur son lieu de travail, elle a remarqué la présence d’un individu qu’elle dit avoir reconnu.

J’effectuais une ronde dans les environs du centre commercial, lorsque j’ai aperçu un homme. C’était Jean François D. Il se trouvait à proximité des bureaux de l’État civil.

Quand elle a vu qu’il était en train d’uriner, elle l’a interpellé.

Je l’ai appelé, mais en me voyant, il a pris la fuite. Il était vêtu d’un short et d’un t-shirt noir à ce moment-là.

Puis, le 15 février, quand elle l’a vu à nouveau dans les parages, elle l’a dénoncé à la police.

Le 6 février dernier, c’est une jeune femme de 22 ans qui dit avoir croisé la route du quinquagénaire. Elle a raconté à la police que ce jour-là, elle était partie rejoindre une amie et, ensemble, elles ont fait du shopping dans un centre commercial de Grand-Baie quand elle s’est aperçue qu’un homme les suivait. Pour en avoir le coeur net, elles ont changé de magasin, mais ont constaté que l’inconnu, vêtu d’un short et d’un t-shirt noir, était toujours là. Puis, à son grand étonnement, les deux femmes l’ont vu baisser son pantalon et commettre des gestes obscènes à leur encontre, tout en souriant, avant de partir.

La troisième victime du pervers est la directrice d’un établissement du Nord. Selon elle, il y a environ deux semaines, un individu, circulant à bord d’une voiture, rôdait autour de son établissement. Des travailleurs lui ont dit que cet homme les a suivis au moment de leur départ. De plus, il leur aurait fait des avances de manière déplacée. La directrice s’est rendue à la police pour rapporter les faits. Elle a aussi demandé que la police fasse des patrouilles régulières pour empêcher l’individu de sévir. 

Après avoir reçu ces trois plaintes lundi, la police de Grand-Baie a arrêté Jean François D. Il a été positivement identifié par les plaignantes au poste de police, mais il nie les accusations portées à son encontre. Il a été inculpé de gross indecent act in public et de rogue and vagabond.

Facebook Conversations




Latest Posts