Un businessman mauricien soupçonnait sa femme, une Ukrainienne âgée de 29 ans, d’entretenir une liaison extraconjugale avec l’un de ses collègues.

YOUR REACTION?

Victime d’une tentative de meurtre et menacée de mort, la jeune femme, terrorisée, n’a jamais porté plainte contre son époux jaloux à la police par peur de représailles.

Mais depuis qu’elle a trouvé de l’emploi dans une compagnie à Cascavelle il y a cinq mois, la relation entre le couple s’est détériorée. Pour mieux comprendre l’histoire, il faut remonter à juin 2018. La jeune femme travaillait avec son époux dans le business familial à Lallmatie. Seul hic : elle ne touchait pas de salaire contrairement à ses beaux-parents.

C’est pourquoi elle a décidé, au début de cette année, de trouver un emploi. Cela n’a pas arrangé les choses entre le couple qui se disputait régulièrement. L’époux soupçonnait sa femme d’entretenir une liaison avec l’un de ses collègues. Une violente dispute a éclaté entre eux, dimanche 21 juin, à ce sujet.

Le mari a lancé  un pot en plastique rempli de sucre sur elle. Puis il a pris le téléphone portable de son épouse avant de le briser sur le sol. Pour l’Ukrainienne, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Elle a décidé de porter plainte à la police de Lallmatie et par la même occasion dénoncer son époux. C’est le sergent Judoo qui s’est saisi de l’affaire.

L’Ukrainienne raconte que son époux, après l’avoir menacée de mort avec un couteau, il aurait même tenté de la tuer. Elle était en compagnie de son époux, dit-elle, à bord du véhicule de ce dernier. A un certain moment, il a tenté de provoquer un accident mais il n’a pas mis son plan à exécution. Le mari est activement recherché par la police.

Facebook Conversations




Latest Posts