Dimanche 3 février aux alentours de 7 heures. Une violente dispute éclate entre Sandy, 23 ans, et son ex-concubin à son domicile à rue Brabant, Port-Louis. Ce dernier, qui a passé un an et demi derrière en prison, voulait à tout prix que la jeune femme et leurs deux enfants en bas âges, un garçon et une fille, de 3 et 4 ans respectivement, regagnent le toit conjugal. Il n’a pas digéré le fait qu’elle ait refait sa vie avec un autre homme.
La jeune femme a porté plainte au poste de police des Line Barracks.

Pour Sandy, il est hors de question de retourner vivre avec un homme violent. Elle raconte :

Li ti habitié batte mwa kout poing ek kout dibois. Akoz sa même mo pas pou retourne avec li.

Mais Jason, lui, ne l’entend pas de cette oreille. Le 31 janvier il a débarqué chez elle vers 21 heures pour la persuader de retourner vivre avec lui mais la discussion a vite tourné au vinaigre. Après l’avoir bousculée, il est rentré chez lui.

Son ex s’est présenté à nouveau chez elle, hier, dimanche matin vers 7 heures. En constatant que le compagnon de Sandy se trouvait également sur place, Jason s’est mis dans une colère noire.

Kaka liki ! To ene pitin ! Mo pou kidnap twa. Mo pou coupe coupe twa. Mo pou bour twa divant derrière !

Avant de s’en aller, il a menacé qu’il reviendrait à 16 heures.

Mo pou ré vini ek mo pou coupe twa. To ene dimoune mort.

Sandy, craignant pour sa sécurité et celle de ses enfants, s’est rendue au poste de police des Line Barracks pour porter plainte contre son ex. Elle craint qu’il ne mette ses menaces à exécution. L’enquête se poursuit.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts