L’hécatombe sur nos routes n’a pas laissé insensible le Premier ministre. Pravind Jugnauth a décidé d’appliquer des mesures plus sévères afin d’assurer la sécurité des usagers de la route.

YOUR REACTION?

Il y a trop de victimes, de drames cruels pour les familles et la population tout entière. Le Premier ministre a donné l’assurance que “notre résolution pour améliorer la sécurité routière restera inébranlable”. Ainsi, la loi sera amendée afin d’appliquer des amendes plus sévères pour les infractions liées au trafic routier, incluant l’excès de vitesse, la conduite en état d’ivresse ou sous l’influence de drogue de même que la conduite dangereuse.

Une des sanctions-phares est la tolérance zéro d’alcool dans le sang pour les conducteurs. Ce qui signifie que le taux d’alcoolémie de 23 mg dans le sang ne sera plus autorisé.

L’amende pour excès de vitesse de plus de 25 km/h en dessus de la limite autorisée passe à Rs 10 000 au lieu de Rs 2 500.

Les automobilistes qui conduisent avec un permis suspendu ou qui n’ont pas de permis et qui autorisent une personne qui n’est pas en âge à conduire vont être sanctionnés. L’amende passe à Rs 100 000 au lieu de Rs 10 000.

Autre changement : après trois infractions sous les Cumulative Road Traffic Offences listées sous le nouveau système de pénalités, le chauffeur sera informé que s’il est sanctionné pour deux autres infractions, son permis sera suspendu pour une période de 6 à 12 mois.

La liste des délits en relation avec la Fixed Penalty Notice servie aux automobilistes sera consolidée et augmentée. De 141, elle passera à 204.

Quant aux nouveaux chauffeurs, un permis probatoire leur sera remis pour une période de deux ans. La période probatoire sera étendue pour certains délits. Pour des délits majeurs, le permis sera révoqué.

La police sera dotée de radars mobiles additionnels pour plus de contrôles. Et pour améliorer la sécurité sur les routes, le Budget prévoit Rs 275 millions pour revoir les voies dangereuses, installer des panneaux de signalisation visibles afin d’alerter les conducteurs des zones à risque d’accidents.

Autre mesure : intensifier les programmes de sensibilisation et d’éducation, la formation des instructeurs de conduite et une révision des normes des tests de conduite.

Facebook Conversations




Latest Posts