Ce n'est pas pour rien qu'il est affublé entre autres du sobriquet de Pinocchio. Depuis son entrée en politique, Pravind Jugnauth traine qu'il s'en défende ou non, une réputation de “menteur”.

YOUR REACTION?

En conférence de presse vendredi dernier, jour du Black Friday dans le monde, Pravind Jugnauth s’est livré à un exercice de grande braderie : dire la vérité sur les dessous de l'acquisition de ses terrains à Angus Road, à Vacoas, avec ses demi-vérités et ses petits mensonges. L'affaire Angus Road, depuis trois mois, soit depuis les révélations du leader du Reform Party Roshi Badhain, entraîne le gouvernement dans une nouvelle crise sans précédent depuis la manifestation de juillet dernier où des milliers de manifestants ont demandé au Premier ministre de “lev paké alé”.

Le Premier ministre a apporté selon lui, sa vérité concernant les allégations portées à son encontre et sa famille. Il a souligné que les reçus en circulation concernant l’acquisition d’un terrain à Angus Road à Vacoas, étaient faux et qu'ils ne comportaient aucun tampon. Le leader du MSM  s’est également attardé sur le reçu daté du 19 février 2002 et a indiqué qu’il n’était pas à Maurice à cette date. Il a déclaré avoir effectué ces paiements entre 1999 et 2000, alors que les documents en circulation sont datés à partir de février 2002. Pravind Jugnauth a aussi déclaré avoir réglé la note auprès de BASE en désintéressant le tiers concerné, soit Loganaden Govinden, par l’acquisition des quelque 10 000 m2 en 2008. Il affirme que les Rs 20 millions versés par Govinden sur le compte de Paddy Rountree, CEO de BASE, sur une banque londonienne ont été compensés par lui entre 2008 et 2013.

Sauf que Roshi Bhadain a répondu samedi avec un document qui démontre – jusqu’à ce que le PM vienne dire le contraire – que Pravind et Kobita Jugnauth étaient déjà les acquéreurs en 2004. Le couple Jugnauth signe sur ce rapport d’arpentage le 22 juin 2004 en tant qu’“acquéreurs”. Ce document démontre ainsi que les Jugnauth étaient déjà embourbés dans des démarches officielles pour acquérir le terrain trois ans après que Govinden a payé, alors que Pravind Jugnauth était ministre des Finances, et quatre ans avant que Govinden ne renonce à ses droits sur le terrain. Le leader du Reform Party a déclaré :

Nous ena ene Premier ministre menteur. In fini maille li. Li pann réssi mette so lord dans so menti ek linn koze ene lot menti ek in gagne li. Si li pas démissionner lundi, mo pou al mette ene private prosecution contre li.

Au-delà de ce mensonge vraisemblable, la version de Pravind Jugnauth sur son “deal” avec Govinden pose également d’autres problèmes. Sur le contrat notarié, BASE jure avoir reçu les Rs 20 millions du couple Jugnauth qui signe aussi sur le document. Or, Pravind Jugnauth a admis vendredi que l’argent a en fait été payé par Govinden. Pourquoi ce dernier a-t-il laissé son argent dormir pendant sept ans dans les comptes de BASE alors qu’un dépôt fixe lui aurait rapporté un peu d’intérêts ?

Aussi, pourquoi BASE n’a-t-il pas remboursé Govinden et exigé que ce soit Pravind Jugnauth qui le paie ? Comment un terrain de 7 023 m2 valant Rs 20 millions en 2001 peut-il avoir la même valeur en 2008 ? Pire : Pravind Jugnauth fera l’acquisition de la totalité des 10 620 m2 pour cette même valeur.

Facebook Conversations




Latest Posts