Elle doit se rendre d'urgence en Inde pour être opérée d’un kyste au cerveau qui s’est régénéré. Mais l’argent lui manque...
Nourayni Umme Needha

En 2015, la petite Nourayni Umme Needha avait 10 ans et souffrait de maux de tête aigus accompagnés de vomissements. Elle avait passé plusieurs semaines à l’hôpital de Rose-Belle pour passer des tests. Un neurologue de l’hôpital lui avait fait passer un scan complet de la tête et avait découvert qu’elle souffrait d’un kyste qui s’est développé dans la cavité de son cerveau. En termes médicaux, il s’agissait d’un ventriculoperitoneal shunt.

Vu la gravité de sa maladie et le manque de spécialistes à Maurice, Nourayni avait été contrainte de se rendre à l’Apollo Hospital de New Delhi. Des frères et soeurs ainsi que les directions des musjids avaient collecté de l’argent pour son opération qui avait coûté plus d’un million de roupies. Après quelques mois, Nourayni était de retour complètement rétablie. Elle avait repris confiance et avait été admise dans un collège.

Or, au mois d’avril de cette année, Nourayni avait de fortes poussées de fièvre, des maux de tête insupportables et était pris de vomissements. Le neurologue K.S.Koussoubgo, de l’hôpital Victoria, avait prescrit des analgésiques et des antiacides pour atténuer ses douleurs. Après un examen au scanner, le neurologue a découvert que le kyste dans la cavité du cerveau s’est régénéré.

Pour sauver Nourayni, une nouvelle intervention chirurgicale s’avère nécessaire et son cas mérite d’être traité en toute urgence. Son dossier a été référé au professeur V.P Singh de l’hôpital Apollo de Delhi mais le gros problème c’est que le père de Nourayni n’a pas les moyens financiers pour envoyer sa fille en Inde. Depuis trois semaines il frappe à toutes les portes pour collecter de l’argent pour sauver sa fille. Selon le rapport médical, à mesure que le kyste grossit, la pression sur le cerveau s’accentue et Nourayni risque la paralysie faciale et la perte de la vue.

Son père nous prie de faire un appel aux frères et soeurs durant le mois de ramadan pour demander des duahs pour sa fille.

Mo tifi c’est mo trésor. Mo pas oulé perdi li. Mo p dire bann frères ek soeurs aide moi dans zot zakat pou mo kapav avoy Nourayni dans l’Inde pou li soigner. Un geste de solidarité durant le mois de ramadan pour sauver un enfant vous apportera d’énormes bénéfices.

Un compte bancaire ouvert à la MCB au nom de Bibi Ameena Bauhadoor, la mère de Nourayni, porte le numéro 000443826951.

Vous pouvez aussi venir en aide à cette famille en faisant une donation ci-dessous :

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts