Le petit Muhammad Ayaan Ramdoo était âgé de 2 ans. Il a connu une fin effroyable aux mains de celui qui avait le devoir de le protéger : Sheik Mohammed Azhar Sobratee, 22 ans, son beau-père, et Nawsheen Beeharry, 26 ans, sa mère.

YOUR REACTION?

Sheik Mohamad Azhar Sobratee, Muhammad Ayaan Ramdoo et Nawsheen Beeharry.

Nawsheen Beeharry, selon la police, était au courant des martyres que subissait son fils. Toutefois, elle n'est jamais venue de l'avant pour le dénoncer. Pire, une fois le crime commis, le couple s’est empressé d'aller enterrer le petit. Mais la vérité a fini par éclater.

Le jeune couple a été inculpé de meurtre samedi. L'autopsie pratiquée par le Dr Shaila Prasad Jankee, médecin légiste, a révélé que l'enfant a subi des maltraitances physiques extrêmes. Il portait plusieurs blessures remontant à environ un mois. Les analyses ont également permis d'établir qu'il a subi de nombreuses tortures sur tout le corps, au crâne et même aux parties intimes. Autant d'éléments qui confirment le calvaire que subissait le petit auprès de sa mère et du compagnon de celle-ci.

C’est la tante maternelle de l’enfant qui a décidé de porter plainte, affirmant avoir vu des ecchymoses sur le corps de son neveu, lors des funérailles. 

Facebook Conversations




Latest Posts