Il est sorti de prison le 7 mars. Et le mercredi 13 mars, l’agresseur présumé du parlementaire Bobby Hurreeram a porté plainte pour agression contre le Chief Whip au poste de police d’Abercrombie.

YOUR REACTION?

Bobby Hurreeram

L’homme a expliqué aux enquêteurs que le 28 février, vers 23 heures, alors qu’il se trouvait près d’une tente qui avait été érigée en marge de la fête Maha Shivaratree, à la route des Pamplemousses, Sainte-Croix, ce serait Bobby Hurreeram qui l’aurait agressé.

Peu après, dit-il, un groupe de personnes se serait acharné sur lui. Il affirme s’être ensuite rendu à l’hôpital Jeetoo pour des soins.

Joint au téléphone, l’homme affirme s’être rendu sur les lieux ce soir-là pour boire un verre de jus.

Kan monn demande ene lot verre jus, Bobby Hureeram in commence exciter. Li dire ‘Tahiii, to prend encore !’ Linn vinn violent ek in commence batte mwa.

Le présumé agresseur du parlementaire dit aussi qu’il n’est pas un voleur. Il lui est reproché d’avoir voulu voler la chaîne en or de Bobby Hurreeram.

Contacté pour une déclaration, le Chief Whip affirme vouloir laisser l’enquête policière suivre son cours.

Facebook Conversations




Latest Posts