L’Alliance Nationale respecte le verdict de l’électorat, certes, soutient Arvin Boolell. Néanmoins, des millions de roupies ont été blanchies lors de ces élections générales, dans chaque circonscription, selon l’élu en tête de liste de la circonscription no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes).

YOUR REACTION?

Arvin Boolell.

Arvin Boolell nous a déclaré :

Tout d’abord, je dois dire qu’on respecte le verdict de l’électorat. Mais il y a des questions légitimes concernant des failles auxquelles la Commission électorale doit répondre. Plus de 6 000 personnes n’ont pas pu exercer leur droit fondamental. Je n’ai jamais vu la Commission électorale venir s’expliquer de la sorte. J’ai le sentiment qu’elle était sur la défensive. Je ne mets pas en doute sa bonne foi. Par contre, les ‘canvassers’ chargés d’enregistrer des électeurs ont été nommés par la Public Service Commission. Est-ce que celle-ci a fait son travail en toute intégrité ? Avec diligence ? Il faut une enquête pour connaître le fond du problème car nous ne pouvons pas avoir un système ‘free and fair’ qui laisse planer des doutes. Ensuite, il y a toute la question de ‘money politics’. On sait très bien ce qui s’est passé le jour des élections et on ne peut pas tolérer le droit à l’excès et aux dépenses exorbitantes.

Qu’a-t-il vu, plus exactement ?

Premier fois dans mo carrière monn trouve autant l’argent circuler. De gros moyens ont été déployés. Des millions de roupies ont été blanchies. Dans chaque circonscription, d’énormes sommes d’argent ont circulé. Et je ne dis pas cela à la légère. Nous laissons le soin à nos avocats de collecter toutes ces informations. Des gens sont venus me voir. D’autres, également de bonne foi, craignent des représailles.

Facebook Conversations




Latest Posts