L’enquête dans l’affaire de plusieurs carcasses de poulet retrouvées dans le réservoir de La Nicolière a abouti à l’arrestation de deux frères qui sont propriétaires d’un poulailler situé à Camp-de-Masque.

YOUR REACTION?

Les deux frères.

L’affaire a fait le tour des réseaux sociaux. Plus de 150 carcasses de poulet avaient été trouvées, flottant dans le réservoir de La Nicolière au petit matin le dimanche 1er mars. 

C’est un habitué de la région qui a alerté la CWA. Un état des lieux a tout de suite été fait par des officiers.

Daniel Françoise, le directeur de la station d’épuration de la CWA, a ensuite alerté la police. Les carcasses de poulet qui flottaient venaient du canal d’alimentation du réservoir. Le canal mesure environ 27 km de long, depuis Bois-Clair jusqu’au réservoir de La Nicolière. 

Selon l’équipe de la CWA, les carcasses venaient de Gollet-Serre. Une plainte a été enregistrée par le directeur de la station le même-jour, soit le dimanche 1er mars.

Moins de 48 heures après, la police a mis la main sur les responsables. Face aux enquêteurs, les deux frères, Ansari Mohammad Khodabux et son petit frère Idriss Zayat Mohammad Khodabux, domiciliés à Mont-Ida, ont avoué avoir commis le délit. Ils ont expliqué qu’à cause de la température trop élevée, leurs poulets étaient morts. Ils répondent d’une accusation provisoire d‘illegal dumping

Facebook Conversations




Latest Posts