C’est le ‘talk of the town’ dans le milieu politique. Il s’agit des conquêtes amoureuses d’un ministre, projetées sur le devant de l’actualité.

YOUR REACTION?

Cet élu, issue d’une circonscription rurale, multiplie les frasques depuis sa nomination ministérielle. On apprend qu’il est personnellement intervenu ces derniers mois pour caser des jeunes femmes dans des institutions opérant sous sa tutelle ou au sein d’autres organismes où il a des influences.

C’est le cas de deux protégées au moins, l’une travaillant jadis dans une institution tertiaire recrutée avec le double de son salaire dans une instance régulatrice, et l’autre, exerçant au sein de la même institution mais qui a bénéficié d’une promotion fulgurante avec un package supérieur à Rs 200 000.

Comme on peut s’y attendre, la présence de ces deux recrues au sein de l’institution soulève un véritable malaise parmi d’autres employés autrement plus compétents. Le Premier ministre a été mis au parfum des agissements de ce ministre.

Rectificatif

Une erreur s’est glissée dans la photo que nous avons initialement utilisée pour illustrer cet article. Nous nous en excusons auprès du principal concerné.

Facebook Conversations




Latest Posts