Le policier Fayaaz Cadersa, qui avait pris Vijaya Sumputh en contravention, est sorti de son mutisme, hier mardi 18 décembre.
Vijaya Sumputh

Ce constable, qui a été transféré le 14 décembre dernier, s’est confié à une radio privée :

Nous ti p faire contrôle de vitesse Trianon. Ene BMW in gagne li p faire 100 km/h au lieu 80. Monn donne chauffeur la ene contravention. Li dire mwa li pressé, li ena pou al l’hôpital. Li dire mwa donne li ene chance. Monn dire li mo pas kav faire sa. Lerla monn demande li so l’adresse, linn réponn mwa foutant ek démarre en trombe. Azordi mo famille ki p souffert. Mo envi réintegrer Traffic Branch. Mo lance ene appel Premier ministre ek ministre mentor.

Fayaaz Cadersa a eu le soutien de la Police Officers’ Solidarity Union (POSU), présidée par l’inspecteur de police Jaylall Boojhawon. Ce dernier a adressé une lettre au PMO, Pravind Jugnauth, et au ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, mardi. Le syndicat s’oppose au transfert de ce membre de la Traffic Branch qui a été muté au Vacoas Detention Centre et évoque un “transfert punitif” après qu’il a pris en contravention Vijaya Sumputh, proche du ministre Anil Gayan.

L’allégation de transfert punitif a été toutefois réfutée par le commissaire de police, Mario Nobin, qui qualifie ce transfert de mesure de routine.

Vijaya Sumputh, de son côté, ne souhaite pas commenter cette affaire.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts