La préfecture et l'Agence régionale de santé confirment ce jeudi 12 mars deux nouveaux cas de coronavirus à La Réunion.

YOUR REACTION?

Le préfet précise :

A ce jour, le nombre de cas avérés à La Réunion se porte donc à trois. Des précisions concernant le parcours de ces personnes seront apportées dès que possible. Pour l'heure, les patients ont été pris en charge par les équipes du CHU Nord. Dès à présent, des investigations de l'Agence régionale de santé et de la cellule régionale de Santé publique France sont en cours pour identifier les personnes qui auraient été en contact rapproché et prolongé avec ces personnes.

La préfecture ne précise pas si ces deux nouveaux cas ont été recensés parmi le groupe de personnes qui ont participé à la croisière effectué par le premier patient testé positif au coronavirus. Ce Réunionnais de 80  ans a participé à un voyage en compagnie d'une trentaine de personnes.

Le groupe a effectué tout un périple. Les personnes ont voyagé en avion entre La Réunion et la France. Elles ont pris un autre vol entre Paris et Miami aux Etats-Unis où elles ont embarqué à bord d'un paquebot pour une croisière aux Bahamas dans la mer des Caraïbes. Le groupe a fait le voyage en avion dans l'autre sens pour revenir à la Réunion. C'est à son retour à l’île soeur que le voyageur de 80 ans a été testé positif au Covid-19.

La préfecture ne donne pas d'indications sur l'état de santé des deux nouveaux malades. Elle ne précise pas si les personnes sont hospitalisées ou soignées chez elles en confinement. Quant au patient de 80 ans hospitalisé à l'isolement au centre hospitalier universitaire de Bellepierre, “son état de santé ne présente pas de signe de gravité” a indiqué l'Agence régionale de santé ce mercredi.

Pour le moment, la préfecture a décidé de conserver l'île intense en stade 1 de gestion de l'épidémie : “l’évolution vers le stade 2 n’est pas envisagée pour l’heure”. Selon le site du gouvernement qui s'appuie sur l'Organisme mondial de la santé (OMS), le niveau 2 correspond à une situation où “de nombreux cas secondaires aux cas importés sont détectés et pris en charge”. La Réunion n'en est pas encore là.

La préfecture et l'ARS, qui se veulent rassurantes en toute circonstance, ont ré-affirmé mercredi que plus que jamais, La Réunion est préparée à gérer la présence de cas confirmés.

Facebook Conversations




Latest Posts