Ils sont plusieurs employés de la compagnie d'aviation nationale à avoir reçu la visite de policiers à leur domicile hier, mercredi 27 mai.

YOUR REACTION?

À tel point que les syndicats s’en sont officiellement plaints auprès de la direction d’Air Mauritius, notamment son CEO par intérim Raja Buton.

Les policiers ont demandé à ces employés de confirmer certaines données personnelles, comme leurs noms, ceux de leurs enfants, fonction précise et même s’ils comptaient manifester leur colère par rapport à la situation de MK.

Parmi les employés qui ont reçu la petite visite amicale des policiers, l’on trouve aussi certains qui sont employés par Airmate. Certes, l'Air Mauritius Staff Association a pris les devants pour demander à la direction les raisons de ces enquêtes. En même temps, le syndicat demande à ses membres de ne fournir aucune information, mais de demander au policier de fournir son nom, son matricule, sa warrant card et le poste de police où il est posté…

Facebook Conversations




Latest Posts