Un caporal a pris en charge une petite fille pendant qu’une habitante de Pointe-aux-Sables présente sur les lieux essayait de la réconforter, aux alentours de 23 heures, mardi 18 septembre.

YOUR REACTION?

La fillette a été retrouvée non loin de l’ex-cinéma Vénus, à la Rue Brabant à Port-Louis.

La police des Line Barracks a pris conscience de ce cas grâce à une équipe de la SSU qui avait aperçu une fillette de 3 ans devant l’ex-cinéma Venus. Les officiers de la SSU quittaient les Casernes centrales pour une opération et, arrivés près de l’ex-cinéma Vénus, rue Brabant, à Port-Louis, ils ont aperçu une fillette seule. Craignant qu’elle se soit égarée, la SSU a alors alerté le poste de police des Line Barracks avant de poursuivre son chemin.

La petite aurait dit à la dame qu’elle avait un frère, seul, à la maison. Au poste de police, les enfants ont été remis à une policière le temps de contacter la CDU. La petite a conduit les policiers dans une maison non loin de l’ancien cinéma. Les limiers ont rencontré une femme qui a confirmé que la petite habitait dans une maison dans l’arrière-cour.

Toutefois, la police n’y a trouvé personne, sauf son frère de 4 ans qui dormait sur un lit dans la bicoque de deux chambres. La fenêtre au-dessus du lit n’était pas sécurisée, ni la porte d’entrée. Les enquêteurs ont sollicité la bonne samaritaine de Pointe-aux-Sables afin de les aider dans leur enquête au poste de police des Line Barracks.

Au moment où les policiers s’apprêtaient à quitter les lieux avec les deux enfants, un homme s’est présenté comme étant leur oncle. Il a déclaré :

Mo zot tonton mwa. Mo pas koner kot zot mama in allé.

Les policiers lui ont demandé de se présenter au poste de police avec la mère de famille pour les formalités d’usage. Entre-temps, une enquête pour child abandonment a été ouverte. Les enfants ont été pris en charge par une policière et la CDU a été contactée.

Mais finalement, aux alentours de minuit, la jeune mère, âgée de 21 ans, est arrivée aux Line Barracks pour identifier ses enfants. Elle a affirmé qu’elle était allée à la boutique pour acheter à manger. Peu après, deux officiers de la CDU se sont présentés au poste afin de vérifier si les enfants étaient bien traités et nourris. Ils ne portaient aucun signe de blessure. Ils ont été remis à la mère.

La police et la CDU ont toutefois demandé à cette dernière de “bien veiller sur ses enfants”, sans quoi elle devrait alors faire face à des actions légales.

Facebook Conversations




Latest Posts