Tragique fin pour un adolescent de 17 ans. Ce jeune habitant de Rivière-Sèche, Floréal, qui se trouvait en Grade 11 dans un collège des Plaines-Wilhems, a poussé son dernier soupir, le lundi 10 février, alors qu’il était admis à l’unité des soins intensifs de l’hôpital de Candos depuis le 1er février. La police soupçonne un cas d’overdose.

YOUR REACTION?

Amand Moonesamy.

Amand Moonesamy aurait consommé de la drogue synthétique. L’autopsie a attribué le décès de la victime à une nécrose du cerveau. Des prises de sang ont été effectuées et envoyées aux fins d’analyses au laboratoire scientifique.

Au domicile du défunt, c’est la consternation. Ses proches expliquent qu’il a fini par tomber sur de mauvaises fréquentations qui ont pu conduire à sa mort. Sa mère, 52 ans, se pose beaucoup de questions et souhaiterait obtenir des réponses. 

Ar kisanla li ti été kan linn faire so malaise ek kisanla kinn amenn li l’hôpital ? Kouma finn fini admette li sans ki mo au courant ? C’est ene so camarade kinn vinn kit so portable lakaz ek kinn dire nous mo garçon dans l’hôpital. Nous pas koner kisanla sa. Zamais nous pann trouve li. Mo espérer mo gagne inpé réponses ar l’enquête la police la.

Et d’ajouter :

Mo garçon ti ena nek 17 ans. Li ti ene bon zenfant. Li ti mem trouve ene ti travail pendant vacances pou li aide mwa. Mo pas koner ki bann dimounes linn al zouen sa dernier temps la...

La quinquagénaire, qui a perdu son mari il y a six ans suite à des problèmes de santé, explique que le 1er février, son fils ne lui a rien dit.

Linn zis dire mwa ‘mama mo vini ene ti moment la, mo p al zouenn bann camarades’. Mo pas koner mem ar kisanla linn allé, kot li ti été après. Dépi sa, linn reste dans coma.

Les funérailles d’Amand Moonesamy, aussi connu comme Amal, ont eu lieu hier.

Facebook Conversations




Latest Posts