Des pois chiches, un produit essentiel ? Le contenu des essential packs proposés par des commerçants depuis quelques jours, sur des sites de vente en ligne, fait sourciller plus d’un.

YOUR REACTION?

Des consommateurs, à l’instar d’Aurélie, dénoncent également les prix pratiqués.

Les packages sont chers. Ordinairement tu dépenses environ Rs 700 à Rs 800 pour ces produits-là. De plus, certains produits ne sont pas forcément essentiels.

Les opérateurs concernes sont Dream Price, Ordermanzer, Priceguru, Theshop.mu et Shopwise. Winner’s devrait recommencer ses opérations en ligne ce lundi 30 mars.

Aurélie ajoute :

Il aurait d’abord fallu faire un ‘sample testing’ pour élaborer une corbeille de produits qui soit représentative de ce qu’un foyer consomme normalement avant de lancer le système.

Comme elle, Marie et Rachelle dénoncent, elles aussi, le choix des produits proposés dans les essential packs que proposent certains commerçants. Rachelle, qui est mère d’un bébé, déplore l’absence de lait infantile notamment.

Comment je vais nourrir mon enfant ?

Marie, pour sa part, nous déclare :

Le gouvernement a soi-disant mis en place des sites en ligne pour la livraison, mais ils ne proposent même pas ce dont nous avons besoin dans le essential package. Tout le monde n’a pas les même besoins !

La jeune femme, qui est actuellement enceinte et est mère d’un enfant en bas âge, avance que sa famille a respecté les consignes des autorités et n’a pas cédé au panic buying. Résultat des… courses : avec la fermeture des supermarchés, boutiques et boulangeries, elle se retrouve sans couches. Sans compter que bientôt, le lait pour son bébé et la nourriture pour son époux et elle viendront à manquer. 

Je trouve sidérant qu’on ose mettre juste une marque de couches ou même de lait dans certaines listes. Mon bébé n’utilise pas cette marque.

D’ajouter que dans sa région, à Albion, elle a de la chance d’avoir des gens disciplinés qui ont respecté les consignes.

Mais avec le lockdown de nombreuses personnes sont pénalisées. Si les gens ne doivent pas circuler, alors comment on fait ? Si le lockdown dure encore un mois, mon bébé devra-t-il boire de l’eau ? La pharmacie d’Albion n’est même pas sur la liste de celles qui sont opérationnelles ! Je suis indignée par l’incompétence de ceux qui prennent des décisions !

Force est de constater que ce ne sont pas seulement les produits pour bébé qui font défaut. Plusieurs Mauriciennes, à l’instar d’Anaïs, ont évoqué l’absence de serviettes hygiéniques dans certains packages, un produit essentiel pour les femmes. Ou alors s’il y en a, il n’y a qu’un seul paquet, d’une marque spécifique.

Que faisons-nous pour les personnes qui sont allergiques à certains types de serviettes ? Et si la personne a besoin de plusieurs paquets, elle fait comment ? Elle achète trois essential packages pour réussir à en avoir plusieurs ?

Anaïs dénonce, elle aussi, cette situation, en faisant valoir que même les aliments pour chiens devraient figurer dans les essentiel packs, la plupart des Mauriciens ayant des animaux de compagnie. Un fait sur lequel a d’ailleurs commenté le leader de l’opposition, Arvin Boolell, sur Facebook. Toujours est-il que pour Anaïs, les packs proposés coûtent trop cher.

Mo base salaire Rs 9 000. Eski ou kwar mo pou kav acheter ene pack à Rs 1 375, Rs 2 325 ou Rs 3 610 zis pou ene ou deux semaines ek après, kan li fini, ré prend encore ? Ena ki p vann individuel mais la aussi prix la trop cher. Ene boîte sardine Rs 90 !

La jeune femme explique qu’elle a d’autres dépenses, dont le loyer de sa maison, à régler.

Ek mo pense aussi bann dimoune ki ena zenfant. Pou mwa, c’est ene gros gaspillage l’argent. Mo préfère pas acheter nanyen ek atann ki supermarché ouvert normal.

C’est le mercredi 1er avril que les supermarchés devraient rouvrir leurs portes. Mais sous des conditions très strictes, a précisé Zouberr Joomayer, le porte-parole du gouvernement. L’objectif étant d’éliminer tout risque de contamination.

Mo Ti News a sollicité une réaction de la Chambre de commerce, entre autres sur les prix pratiqués et les produits proposés. Nos sollicitations sont demeurées vaines.

Facebook Conversations




Latest Posts