Un internaute futé s’amuse à pirater les comptes des Mauriciens. Plusieurs personnes ont fait les frais la semaine dernière. Une plainte a été consignée à la police. Les autorités mettent en garde les utilisateurs.

YOUR REACTION?

Le mode opératoire du hacker est simple. Il s’incruste dans la messagerie des utilisateurs et envoie des messages à leurs contacts. Il utilise le langage et le style d’écriture propres à l’utilisatrice. Ensuite, il tente de pirater le compte principal en demandant au destinataire du message de lui renvoyer un code de vérification qu’il a au préalable demandé à Facebook pour remettre le mot de passe à jour. Cette étape franchie, le compte passe définitivement aux mains du pirate qui peut effacer les messages et éliminer les preuves de sa présence sur la messagerie. 

Aux Casernes centrales, on laisse entendre que ces pirates sont très doués. Ces Mauriciens arrivent à tromper les pare-feu, mais aussi les utilisateurs. L’inspecteur Shiva Coothen, du Police Press Office, affirme qu’il y a eu de nombreuses plaintes concernant ce type de piratage.

La police a les moyens de neutraliser ces pratiques. Il faut que les victimes portent plainte.

L’inspecteur Coothen leur demande de le faire sur le site du Mauritian Cybercrime Online Reporting System (MAUCORS) pour permettre à la police de neutraliser les tentatives de piratage. 

Facebook Conversations




Latest Posts