Plus d’un an qu’il était dans le collimateur des éléments de la Cybercrime Unit du CCID pour harcèlement. Et le lundi 7 mai, Abdool Wahid Lalloo, 65 ans, un ancien Principal Civil Status Officer au bureau de l’État civil, a été arrêté.
Abdool Wahid Lalloo

Il a été traduit, hier, devant la cour de Moka. Il répond d’une accusation provisoire de computer misuse, de possession illégale de documents appartenant à l’État et de possession illégale d’un appareil dangereux pouvant relâcher une substance nocive. Le suspect a été reconduit en cellule.

C’est suivant une plainte pour harcèlement d’une employée du bureau de l’État civil que les hommes du chef inspecteur Manoj Djapermal ont débarqué au domicile d’Abdool Wahid Lalloo, à Quartier-Militaire, munis d’un mandat de perquisition.

Au cours de cet exercice, initialement prévu pour saisir son ordinateur et son téléphone portable, les enquêteurs devaient tomber sur des documents servant à la fabrication d’extraits de naissance, de permis d’inhumation, ainsi que des sceaux du bureau de l’État civil.

Par ailleurs, on apprend que le suspect avait déjà fait l’objet d’une enquête policière dans le passé. Il avait même été suspendu de ses fonctions.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts