Ce n’est pas les corps qu’il répare mais les machines. À 25 ans, il défraye la chronique et fait l’objet d’une plainte de l’Ordre des médecins. Nous somme partis diagnostiquer Aditya Khushal Sewbalak, le faux docteur de Facebook, qui est en fait mécanicien.
Khushal et Atish Sewbalak.

Dans son entourage à la rue Couvent, à Curepipe, l’on explique que Khushal Sewbalak vit dans une famille composée de son père, un retraité, et son frère de 19 ans, chômeur.

Les deux frères auraient quelques tendances à la mythomanie, selon des voisins.

Si zot pas bann mythomanes, kouma ou pou explique tousa menti zot kozer la ?

L’un clame qu’il est docteur, tandis que l’autre affirme qu’il est avocat. Alors que la réalité est tout autre.

Khushal Sewbalak s’affiche comme un médecin réputé sur Facebook. Il aurait, selon son compte, poursuivi des études au SSR Medical College puis en Angleterre.

Il va plus loin dans ses affabulations, en postant des photos photoshoppées de lui en compagnie de plusieurs hautes personnalités, tel que Pravind Jugnauth, ou au volant de plusieurs berlines. Allant même jusqu’à réaliser des montages d’images où il se trouve au milieu d’autres médecins.

Le faux docteur propose même des consultations dans son cabinet à Castel Road, Curepipe. Qui n’existe d’ailleurs pas.

Une voisine de Khushal Sewbalak nous déclare :

Fekla li ti vinn partage bonbons devant la porte, p dire linn vinn docteur. So papa tou ti p paraite bien fier.

Elle a été d’autant plus surprise d’apprendre cette nouvelle, car elle sait que le jeune homme n’a pas fait “de grandes études”.

Form 5 même li pann faire. D’ailleurs, personne zamais pann vinn consulter kot li. Dimoune fini koner arnaque sa.

Khushal se perdait souvent dans ses inventions.

Parfois li dire li travaille Candos, lot kou li dire li clinique Darné.

Mais son bistouri est plutôt la clé à molette. Il serait mécanicien de profession. Il y a peu, son père a fait construire un garage devant l’entrée principale de leur maison afin qu’il puisse exercer son métier.

Son frère, Atish Sewbalak, qui est “avocat lor Facebook”, serait, lui, chômeur.

Mo pas travaille pou lé moment.

Avec ces mensonges, Khushal Sewbalak risque d’avoir de gros ennuis. L’Ordre des médecins a porté plainte à la police contre ce faux docteur qui sévit sur les réseaux sociaux. Le Medical Council explique que le mécanicien utiliserait plusieurs plateformes pour vendre ses services.

Le faux docteur a aussi un autre dossier contre lui à la police. Il y a peu, son ex-petite amie avait déposé une plainte à son encontre. Agacé, Khushal nous déclare :

C’est confidentiel. Je ne peux pas vous en dire plus. J’ai payé une caution pour ça.

Alors, maladie d’amour ou mythomane tout court ?

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts