Une femme de 21 ans a été torturée, violée et sodomisée sous les yeux de son amie sur un chantier à Flacq. Ayant voulu lui porter secours, cette dernière a été balafrée. Ce qui lui a valu onze points de suture. Le suspect est passé aux aveux.
Varsha

Son récit fait froid dans le dos. Varsha* et son amie Sandrine* se trouvaient dans une salle de sport à Flacq le 12 septembre. Vers 19  h  30, les deux jeunes femmes ont voulu griller une cigarette et se sont rendues sur un chantier non loin de la gym. Mal leur en a pris puisqu’une fois arrivées sur les lieux, elles se sont fait aborder par un homme brandissant un cutter.

Tout en la menaçant, l’individu a forcé Varsha de le suivre. Sandrine s’est interposée mais a été freinée dans son élan par le malfrat qui l’a agressée. Elle a, néanmoins, continué à secourir son amie Varsha. Le suspect lui aurait alors dit :

Si to contine vinn défann, mo pou tranche to camarade so la gorge. Mo pou touy li.

Sandrine n’a eu d’autre choix que de baisser les bras et d’assister à l’horrible scène qui s’est ensuivie. Varsha a été violée et sodomisée. Ses pulsions assouvies, le malfaiteur s’est enfui. Les deux femmes se sont rendues à l’hôpital où elles ont reçu les premiers soins. Sadrine a dû subir onze points de suture au visage avant de rentrer chez elle.

Cette horrible scène hante Varsha jour et nuit. Elle avoue que son amie et elle avaient, dans un premier temps, menti à la police en prétendant qu’elles s’apprêtaient à récupérer une carte prépayée avec un ami quand le drame s’est joué.

Nous ti al lor sa chantier la pou fumer mais nounn peur pou dire sa la police. Nous ena l’habitude fumer mais ti premier fois ki nous ti p al lor sa chantier la.

Et d’ajouter :

Boug la in faire mari brite ar mwa. Kan monn essaye resister, linn torture mwa, viol mwa ek sodomise mwa.

Varsha se remémore la violence extrême dont a fait preuve cet individu.

Linn viol mwa ar tou so la force. Mo la vie in fini gaté. Mo dégoûtée. Mo ti kwar boug la pou touy mwa. Mo pas kav arrête pense sa.

Mercredi, le suspect Louis Olivier Donald Legrand, alias Titeuf, recherché pour plusieurs cas de vols dans la région de l’Est, a été arrêté par les limiers de la FIU de Flacq. Interrogé sur ce cas de viol, il est passé aux aveux.

Monn al fume ene cigarette ek kan monn trouve sa 2 tifi la, ene l’envi in monte lor mwa ek monn viol li. Mo ti p al viol deuxième tifi la aussi mais linn débatte ek monn raye li.

Il a aussi avoué avoir attaqué une touriste près du bazar de Flacq et une autre femme dans la région de Moka. Après son interrogatoire, il a été placé en détention.

Jeudi, Louis Olivier Donald Legrand a été traduit devant la cour de Flacq où deux charges provisoires de vol avec violence et de sodomie ont été retenues contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, il a été reconduit en cellule.

L’enquête est supervisée par le sergent Baudh, l’inspecteur Appadoo et le chef inspecteur Seedheeyan de la brigade criminelle de Flacq.

* Prénoms modifiés

Source: Defimedia

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts