Propriétaire de deux chiennes, une habitante de Goodlands a déposé une plainte dans la soirée du dimanche 4 août au poste de police de sa localité affirmant qu’elle a surpris son mari dans une position compromettante avec une de ses chiennes le 31 juillet dernier.

La plaignante, âgée de 56 ans, a précisé que son mari s’était mis à genoux et était en train de violer l’animal quand elle les ont surpris. L’époux lui aurait même déclaré :

B ar twa zamais mo gagne pou faire ! Plito li même !

Dans le passé, en deux occasions, notamment en mai et juin 2018, elle raconte qu’elle avait également surpris son époux, portant des gants, en train de s’adonner à des pratiques louches avec la chienne.

La police de Goodlands a initié une enquête. L’animal sera examiné par le vétérinaire de la police.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts