Fin de saison mouvementée pour Amar Sewdyal.
Amar Sewdyal

Au-delà de l’affaire Artax, dont l’issue pourrait sonner le glas d’une troisième saison en tant qu’entraîneur, Amar Sewdyal s’est fait agresser par David Chui Wan Cheong, un des propriétaires de son écurie, au restaurant Eighty Eight, hier après-midi, mercredi 12 décembre.

Les faits se sont déroulés vers 14 h 15 hier. Amar Sewdyal avait rendez-vous avec l’un des propriétaires. Motif : essayer de trouver un terrain d’entente au sujet du départ d’un autre propriétaire dont l’épouse aurait eu une dispute avec la femme d’Amar Sewdyal au cours de la saison. Reste que le montant lié aux keeps impayés par ce deuxième propriétaire et dont la somme est réclamée avant tout départ par Amar Sewdyal, n’aurait pas plu à celui chargé de mener à bien les négociations. Un membre de l’écurie Sewdyal nous explique :

Le montant réclamé était loin du chiffre calculé par le propriétaire avec l’aide de son comptable avant la réunion.

Une discute devait éclater. L’entraîneur se serait fait bousculer. Dans la mêlée, il aurait vacillé après avoir pris un coup de poing à la joue droite. Amar Sewdyal aurait ensuite pris la poudre d’escampette après que David Chui Wan Cheong ne se saisisse d’un couteau sur une table voisine. Direction : le poste de police de Moka où il a réclamé une Form 58 pour se faire soigner. Amar Sewdyal nous a déclaré au téléphone :

Mo pas ti p atann sa. Mo encore choqué. Mo pann même gagne létemps paye bill restaurant la, monn bizin bourrer. Mo dire ou fran, monn gagne mari peur kan linn prend couteau la. Linn menace mwa de mort ek linn dire sa pas pou fini la. Mo panvi conduire tousel pou rentre lakaz...

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts