Lorgananden Canjamalay, le judoka de 23 ans qui se battait contre la maladie, est décédé hier, mercredi 5 juin.
Lorgananden Canjamalay

Ce jeune homme, amoureux du judo depuis sa tendre enfance, était à l’hôpital de Victoria, Candos depuis le mois de février car son corps ne réagissait plus aux traitements administrés par les médecins. Ces derniers lui avaient dit que malheureusement il n’y avait plus rien à faire, mais lui, disait-il, voulait se battre jusqu’au bout.

Le jeune judoka, aussi connu comme Alougen, s’était blessé au talon lors d’une compétition de judo en 2015 et avait eu plusieurs complications de santé par la suite. Il y a deux ans, il avait dû se faire amputer du pied gauche en Inde et avait sollicité l’aide du ministère pour obtenir une prothèse. Ses proches avaient rencontré des difficultés à obtenir de l’aide.

Lorgananden Canjamalay désirait que son histoire soit entendue. Il souhaitait faire un appel aux autorités pour que tous les sportifs soient mieux encadrés et obtiennent une couverture médicale. Beaucoup de personnes se sont déplacées pour lui rendre visite, des judokas et d’autres sportifs, des enseignants et camarades de classe mais aussi des personnes qu’il n’avait jamais rencontrées mais qui tenaient à lui montrer de la sympathie.  

Ses proches sont effondrés. Ils remercient tout le personnel de l’hôpital Victoria et les médecins ainsi que toutes les personnes qui les ont soutenus. Ses funérailles auront lieu ce jeudi.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts