C’est une décision signée la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill. Elle a étendu les heures d’ouverture du jardin Balfour.

YOUR REACTION?

Car dans le sillage du Metro Express, la promenade Roland Armand ne pourra plus être utilisée par les promeneurs et joggeurs. Qui pourront changer leur habitude et se balader du côté de Balfour, de 5 heures du matin à 20 heures, tous les jours.

En 2016, le jardin a subi un lifting, qui a coûté Rs 1,4 million. Au programme depuis : un espace dédié à la relaxation et à la méditation, des aires de jeux pour les enfants, entre autres. Quid de la sécurité ? Un des gardiens nous explique :

Boukou problem gagner ici, surtout avec bann visiteurs zot même.

Selon lui, nombreux sont ceux qui ne respectent pas les règles ou les infrastructures.

Lerla, kan casser, nous ki bizin al réponn lor ca bann zafer la.

Parfois, la situation dégénère tellement qu’il faut même faire appel à la police.

Ena boukou la guerre entre bann jeunes. Ena boukou vinn casse pose ici.

Ce qui représente premièrement un danger pour eux-mêmes, et surtout pour les autres, quand on sait que des pervers se baladent dans la nature. Et puis, pour les plus âgés, c’est gênant.

Dimounes népli rode vinn ici en famille pou guette ca bann grimaces la !

De plus, il y a plusieurs personnes qui font fi des consignes de sécurité et qui s’aventurent hors de la zone délimitée.

Lerla même ou tann dire dimounes in perdi, sipa in rétrouve lécorps. En pleine journée, ils découpent le grillage, alors je n’ose même pas imaginer ce qu’ils vont faire le soir.

Notre interlocuteur précise que jusque-là, le jardin fermait ses portes à 18 heures. D’autre part, il se demande s’il y aura des patrouilles policières régulières pour assurer les arrières des gardiens au cas où des personnes se feraient attaquer ou voler.

Cela dit, il n’y a pas que du mauvais à Balfour, soulignent les habitués de l’endroit. Pour eux, le jardin propose une multitude d’activités. Jardin d’enfants, outdoor gym, sans parler des tortues, que petits et grands peuvent admirer. Un habitué des lieux nous confie :

Nous gagne boukou visiteurs. Ena bann zenfants l'école ki vinn piknik ici, ena aussi bann troisième âge. Mo kapav assure ou ki jardin bien fréquenté.

Et puis, il y a autre chose, comme les superstitions et la peur…

Nounn tann dire ena dimounes in déjà mort ici, alors boukou dimounes pas vini kan soleil fini couché.

Quoi qu’il en soit, les gardiens, eux, assurent que leur tâche sera des plus ardues, maintenant que les heures d’ouverture ont été étendues.

Nous allons devoir redoubler d’effort pour que les personnes qui s’y rendent ne s’exposent pas au danger…

Facebook Conversations




Latest Posts