Khoosveer Auckloo, un habitant de l’avenue Berthaud, Quatre-Bornes, a rendu l’âme, jeudi 24 janvier, à l’hôpital Victoria de Candos.

YOUR REACTION?

Kooshesh Ramkissoon

Antish pour ses proches, 30 ans, avait été admis le 12 septembre dernier après une violente agression. Sept suspects avaient été arrêtés. L’un d’eux, Kooshesh Ramkissoon, 22 ans et domicilié à Quatre-Bornes, a avoué avoir agressé Khoosveer avec un gourdin pour se défendre.

Il a passé 27 jours en détention policière. Selon ce suspect, l’agression a eu lieu à la suite d’un malentendu et à cause d’un voleur :

Le jour de l’agression, je dormais à poings fermés quand j’ai été réveillé par un bruit assourdissant. J’ai d’abord visionné les images des caméras de surveillance de mon domicile. J’ai aperçu quatre individus dans ma cour. L’un d’eux a débranché deux caméras de surveillance. Monn sorti dehors ek monn commence galoupe derrière zot. Mo ti p crier ‘voleur, voleur’. Il y avait des gens qui buvaient non loin de ma maison. Ils ont crû que je les avais traités de voleurs. Or, c’était faux. Je leur ai fait comprendre que des voleurs étaient venus chez moi. Mais banla pas ti oulé tann nanyen. Zonn contine penser ki mo ti p dire zot voleur. Zonn tap mwa ene kout bouteille la bière lor mo figir. Ils se sont mis à me tabasser. Pour me défendre, j’ai pris un gourdin et j’ai agressé Antish.

Et d’ajouter :

L’agression a eu lieu à la suite d’un malentendu à cause d’un voleur. J’ai dû me défendre. Si banla ti écoute c ki mo ti p dire, zot pas ti pou batte mwa ek zordi sa garçon la ti pou encore la.

Le père du suspect, Raj Ramkissoon, avait porté plainte à la police accusant des individus d’avoir saccagé sa maison le jour de cette agression sanglante.

Les proches de la victime n’ont pas voulu commenter cette affaire.

Facebook Conversations




Latest Posts