Un coup de couteau mortel.

YOUR REACTION?

Les proches ont préservé une vieille photo de Kishen Veerabudren.

Kisnen Veerabudren, 45 ans est mort hier, mardi 14 janvier, dans la maison où il vivait avec sa concubine et leur fille de 11 ans à Ligne Berthaud, Vacoas. Sa compagne, une femme âgée d’une trentaine d’années serait l’auteure du crime. Elle aurait dit aux enquêteurs qu’elle était victime de violence conjugale depuis des années.

D’après nos renseignements, Kisnen Veerabudren, un récidiviste, ne travaillait pas. Il avait, d’après les dires d’un de ses voisins, perdu l’usage d’un oeil et percevait une pension d’invalidité. Ce qui n’empêchait pas qu’il soit violent envers sa concubine et sa fille.

Un voisin explique avoir été témoin de plusieurs grosses disputes conjugales. Il ajoute que le drame semble s’être produit devant l’enfant du couple. Il raconte que la fille de 11 ans ne pouvait plus parler et ne faisait que mimer ce qui venait de se produire.

C’est la concubine, Sweety Ramsalia, qui a alerté les secours. Le SAMU a alerté la police avant d’arriver sur les lieux. Kisnen Veerabudrun gisait inerte dans une mare de sang. Sweety Ramsalia a expliqué aux enquêteurs avoir agi en état de légitime défense :

Li ti p donne mwa kout biyo, lerla monn pik li.

Selon un proche de la famille, Kisnen Veerabudren avait agressé sa compagne à l’arme blanche il y a quelque temps.

Ashley, le frère de Sweety Ramsalia, dit ne pas être surpris par ce qui s’est produit. Le jeune homme pressentait qu’un tel drame finirait tôt ou tard par arriver.

Nous ti koner ki sa pou fini koumsa. Mais nous ti kwar ki mo soeur ki pou perdi la vie, pas Kisnen.

Facebook Conversations




Latest Posts