Le caporal Moontaj Ally Emmamboccus a avoué avoir agi comme intermédiaire entre les parents d’Ayaan Ramdoo et le Dr Nesha Soobhug. Le policier a été arrêté dans le cadre de cette enquête.

YOUR REACTION?

Moontaj Ally Emmamboccus.

Lors de son audition, après son inculpation pour aiding and abetting the author of a crime, le policier a indiqué avoir dit aux parents de solliciter un médecin du privé pour obtenir un certificat de décès.

Le caporal dit avoir voulu aider le couple qui, selon lui, “ti paraite bann dimoune de confiance”.

Moontaj Ally Emmamboccus a ajouté que c’est lui qui a permis au Dr Nesha Soobhug d’examiner le corps du nourrisson.

Mercredi, le policier a retrouvé la liberté contre une caution de Rs 40 000, après une nuit en cellule.

Au ministère de la Santé, on compte faire la lumière sur les failles du système à la morgue que le supposé axe Emmamboccus/Soobhug aurait exploité.

On tente notamment de comprendre comment le caporal a pu laisser les proches d’Ayaan quitter l’hôpital avec un cadavre qui aurait du être autopsié. Cela d’autant plus que le médecin de service à l’hôpital de Rose-Belle avait référé ce cas au médecin légiste pour un examen approfondi. Un haut fonctionnaire du ministère de la Santé nous déclare :

Ce qui nous intrigue le plus, c’est qu’il a contacté un médecin du privé pour court-circuiter les procédures. Ce n’est pas normal. Il y a quelque chose qui cloche.

Et de se demander :

Combien de cadavres de victimes de ‘foul play’ ont quitté nos morgues illégalement ?

Du coup, à la MCIT, on n’écarte pas la possibilité de faire une demande en Cour Suprême pour avoir accès aux appels téléphoniques entre ces deux protagonistes. Un tel exercice pourrait s’avérer être une boîte de Pandore au cas où il y aurait une complicité entre la doctoresse et le policier...

Facebook Conversations




Latest Posts