Il voulait gagner ce combat pour retourner à l’école et jouer avec ses camarades. Mais Jairus Leroux, âgé de 4 ans, qui était atteint d’une tumeur au cerveau, a été emporté par la maladie hier, lundi 30 avril.
Jairus Leroux (en médaillon) était atteint d’une tumeur au cerveau.

Les médecins avaient dit aux parents que cette tumeur avait atteint “la taille d’une pomme”.

Jason Leroux, le père de Jairus, est presque sans voix.

C’est dur. Très dur…

Les funérailles du petit auront lieu aujourd’hui.

La maladie de Jairus Leroux avait été diagnostiquée en novembre 2017. Le garçonnet souffrant de vomissements et de vertiges, ses parents l’avaient conduit à l’hôpital. Or, les médecins leur auraient dit qu’il s’agissait d’un mal de gorge et lui avaient prescrit des médicaments.

Quelques jours plus tard, voyant que l’état de leur enfant ne s’améliorait pas, le couple avait décidé d’avoir recours à un médecin du privé. Décelant des anomalies, celui-ci avait demandé aux parents de faire passer des tests plus approfondis au petit. Les résultats ont confirmé ses craintes.

Comme les Leroux ne sont pas financièrement en mesure de faire soigner l’enfant au privé, Jairus a été admis à l’hôpital pour commencer son traitement. Il s’est fait opérer une première fois en décembre.

Selon le père, après cette opération, son fils devait se rendre en Inde pour des sessions de radiothérapie afin d’éliminer les cellules cancéreuses qui restaient. Celles-ci n’avaient pu être enlevées à cause des risques que cela aurait pu engendrer.

Cependant, Jairus Leroux est tombé malade après son opération et les complications qui ont suivi ont retardé le voyage. Qui plus est, les simulateurs de radiothérapie étaient en panne, à l’hôpital Victoria.

Le petit devait absolument recouvrer un état stable pour être en mesure de voyager. Ce n’est que le mardi 3 avril que Jairus Leroux et sa mère, Beroska, ont pu prendre l’avion pour l'Inde.

Mais, deux jours après leur arrivée, les médecins lui ont annoncé que la tumeur s’était reformée. Et que cette fois-ci, elle était attachée aux neurones du petit et reliée à son coeur.

De retour au pays le 10 avril, les parents ont tout tenté pour sauver la vie de leur fils. Mais il a sombré dans le coma et ne s’est plus jamais réveillé.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts