Samedi soir, le pétrolier Wakashio s’est échoué à proximité de la plage de Pointe d’Esny dans le sud de l’île Maurice. Aucune fuite d’hydrocarbure n’est constatée pour le moment, mais l’état de la mer risque de retarder les opérations de secours.

YOUR REACTION?

Samedi soir, le Wakashio, un pétrolier s’est échoué à 3km de la plage de Pointe d’Esny dans le sud de l’île Maurice.

Le bateau battant pavillon panaméen devait se rendre au Brésil avec 20 membres d’équipages à son bord. Un important dispositif de police a été déployé par les autorités mauriciennes qui ont déclenché la National Emergency Operations Command (NEOC) dans la soirée.

Le plan National Oil Spill Contingency a été activé depuis 8 heures ce matin et des bouées de oil spill ont été installées autour du Wasakiho.

Le navire transporte 40 000 tonnes de pétrole. Selon le commandant du navire, il n’y a aucune fuite d’hydrocarbure. Information confirmée par la police. Une opération de secours pour l’équipage est envisagée dans les heures qui suivent, mais les conditions maritimes risquent de rendre les manoeuvres délicates.

Le ministre de l’environnement, Kavy Ramano, a fait le déplacement ce dimanche 26 juillet à Pointe d’Esny. Il a déclaré :

Nous suivons la situation de près. Le parc marin est à côté. Je peux vous dire que jusqu'à présent, il n’y a pas de cas d’oil spill. La situation est sous contrôle.

Il précise qu’en cas de fuite d’huile, des lagoon booms ou bouées seront déployés par la NCG et la SMF pour protéger le parc marin de Blue Bay.  

Connaît-on déjà la raison de cette déviation ? Kavy Ramano explique que c’est à 20 heures hier que les autorités ont été informées de la situation et qu’une enquête est en cours par la NCG.

Ils sont en contact permanent avec le capitaine. Il y a environ une quinzaine de membres d’équipage à bord. Notre priorité c’est d’assurer la sécurité les membres de l’équipage et de faire un close monitoring des fuites d’huiles.

Facebook Conversations




Latest Posts