Il avait eu un mauvais pressentiment.

C’est pourquoi le policier, accusé de viol par son ex-petite amie, une jeune femme de 21 ans, avait fait une déclaration (Precautionary Measure ou PM) au poste de police de Montagne-Blanche.

Il raconte dans sa déposition qu’il avait fait la connaissance de son ex à travers Facebook. Ils se sont échangés des messages et se sont rencontrés en plusieurs occasions. Il avoue être tombé amoureux d’elle.

Cependant, au cours de ces deux dernières semaines, le comportement de la jeune femme aurait changé. Elle serait devenue possessive. Il avait perdu sa liberté et ne pouvait plus rien faire sans sa permission. Elle l’accusait d’entretenir des liaisons avec d’autres femmes.

Le policier a fait des investigations sur son ex et a appris qu’elle était déjà fiancée à quelqu’un d’autre et qu’elle avait fait de fausses allégations contre ce dernier. C’est pourquoi, a déclaré le policier, qu’il a décidé de rompre. Il a fait part de sa décision à ses beaux-parents.

Le 13 fevrier, soit à la veille de la St Valentin, la jeune femme a porté plainte contre lui pour viol.

YOUR REACTION?

Facebook Conversations




Latest Posts